#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

vendredi 5 décembre 2014

J'irai cracher sur vos tombes

J’irai cracher sur vos tombes, Boris VIAN, Le livre de poche
Lee a vingt-six ans lorsqu’il décide de changer de vie et quitte sa ville natale. Il devient libraire à Buckton, une ville au sud des États-Unis. Lee est aisément sociable, ce qui l’amène à faire quelques connaissances des jeunes aux mœurs légères. Avec sa guitare, Il joue des airs de blues et fredonne des chansons.
Il rencontre Dexter, fils d’une famille pour le moins aisée. Il passe une soirée chez lui et fait la connaissance des sœurs Asquith, deux jeunes bourgeoises qu’il n’hésitera pas à faire boire pour les séduire de manière plus aisée. Mais, tout cela a un but bien précis !
Dans cet ouvrage se côtoient la débauche, la luxure et la dépravation dans une écriture aiguisée et mordante, frôlant souvent la brutalité dans les mots ou les actes narrés, mais qui au final sait se faire captivante, bien qu’elle jette parfois le trouble chez le lecteur.
Rapidement, on décèle un esprit de vengeance avec pour moteur une montée en puissant de la haine du jeune homme à une époque où la ségrégation raciale était monnaie courante : « Il était trop honnête, Tom, c'est ce qui le perdait. Il croyait qu'en faisant le bien, on récoltait le bien, or, quand ça arrive, ce n'est qu'un hasard. Il n'y a qu'une chose qui compte, c'est de se venger et se venger de la manière la plus complète qui soit ».
Ségrégation raciale, parce que Lee est un « nègre » blanc : « Avec ces cheveux blonds, cette peau rose et blanche, vraiment, je ne risquais rien. Je les aurai… ». Une particularité qui va lui permettre de s’intégrer dans la communauté blanche pour y appliquer sa vengeance sans jamais renier son sang : « je sentais le sang de la colère, mon bon sang noir, déferler dans mes veines et chanter à mes oreilles… ». De blanc, Lee n’en a que l’apparence.
« J’irai cracher sur vos tombes » est un roman démoniaque, brutal ! N’y cherchez pas de scènes angéliques ni d’amour éthéré, il n’y en a pas ! C’est un Boris Vian à l’opposé de l’auteur que l’on connait habituellement que l’on trouve ici et le lecteur qui ne le sait pas d’avance pourrait en être surpris, voire choqué. Dans sa préface, Boris Vian évoque « un réalisme un peu poussé » pour minimiser la réalité de l’ouvrage. Mais, peut-être était-ce ironique !
Finalement, ce livre n’est pas, à mon sens, à mettre entre toutes les mains, surtout pour qui n’aurait jamais lu d’autres œuvres de Boris Vian, car ce serait prendre le risque de porter un jugement erroné sur l’auteur. Je parle du style d’écriture brusque et dérangeant, cruel et dépravé,  hard sexe et haineux de ce livre.
 
Informations sur le livre :
Auteur : Boris VIAN
Editions : Le livre de poche
ISBN : 9782253141433
Prix : 5,60€

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.