#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

mardi 7 juillet 2009

Les Mange-Rêve : Tome 1 : Le grand dérèglement

« Yvon devait bien avoir passé la soixantaine d’années, mais, même si ses cheveux coupés en brosse et sa courte barbe avaient revêtu une couleur d’un gris poivre et sel depuis peu, il était très difficile de lui donner un âge exact tant il paraissait jeune pour un "vieux". En effet, sa bonne humeur légendaire et ses bonnes blagues faisaient de lui une personne sans âge que j’avais bien du mal à appeler "grand-père". Par ailleurs,  je m’étais en tous les cas interdit de l’appeler "Pépé" avant qu’il n’ait atteint les 279 ans ! »
Extrait du livre

LA FUITE


Iwan et Mélanie courent dans la nuit froide à travers les marécages. Ils sont poursuivis par la milice et leurs chiens aux aboies. Ils sont à bout de souffle et seule la lune zèbre l’immensité sombre par instants.

Leur monde est devenu celui des ténèbres où leur sont déjà interdit « le rire et le bonheur. »
Le grand-père d’Iwan lui a raconté comment tout a commencé. Il y a eu tout d’abord le grand dérèglement où les hivers se sont allongés, passant de quatre ou cinq mois à neuf mois consécutifs au moins. Neuf mois de pluie, de neige et d’un froid pouvant atteindre les moins cinquante degrés.

Puis, l’arrivée de Bogdich, élu « à cause de ceux qui ne se sont pas donné la peine d’aller voter contre lui » en juin 2020. cela fait quatre ans que les choses empirent de mois en mois pour ne pas dire de jour en jour. Ce Bogdich a fait mettre en place un mur électromagnétique tout autour de l’Europe pour tenir le continent à sa merci et cela jusqu’au temps qu’il ferait chaque jour. Iwan avait appris de son père que « pour couronner le tout, les scientifiques pourris qui sont à la botte de Bogdich ont mis en place un nouveau programme météorologique. »

BOGDICH


La fin du bon temps et du bonheur prend naissance pour tout le monde. Tous les métiers qui apportaient de la joie, du plaisir, du bonheur sont désormais interdits sous peine d’être visité puis constitué prisonnier par la milice. Car Bogdich part du principe que ce ne sont pas des métiers mais de l’amusement et que « quand on les admire, on pense et quand on pense, on perd son temps car on oublie de travailler. »

Plus de musiciens, plus de photographes, plus de peintres ni de danseurs et encore moins d’écrivains. Les métiers d’artistes n’étant pas considérés comme des métiers pour ce gouvernement qui allait désormais « régner en tyrans sur toute l’europe. »

LA REBELLION


Yvon, le grand-père d’Iwan, accompagné de son ami Jack, avaient tous deux appartenu au GIAT. Ensemble ils ont décidé de partir à la recherche des parents d’Iwan, emportés par la milice suite à leur visite d’une exposition.
Yvon, Jack et les enfants étaient donc partis, bravant la milice. Le danger était présent partout, à chaque instant car la milice des BMR ne pardonnait rien et ne passait sur rien.

Où cette traque allait-elle les conduire ? L’Europe se sortirait-elle du chaos dans lequel les avait enfermés Bogdich ?

Nous voilà transporté dans une saga pleine de suspense. Dans une folle course poursuite, les enfants, Iwan, Mélanie et Thibaut, nous emmènent avec eux en nous faisant parfois perdre haleine mais où le désir de connaître la suite des événements nous emprisonne, et on se laisse faire de bonne grâce.

Initialement destiné aux enfants ce livre est également à mettre dans les mains des plus vieux.
On « s’éclate » au bras d’Iwan et de ses amis. On vibre aussi et on a peur avec eux. On ne veut pas grandir subitement mais au fil des pages on grandit tout de même.


Pour les enfants à partir de 11 ans, mais aussi pour les grands qui ont gardé une part enfantine.
Un format passe partout, facile à emporter.
Un prix dérisoire pour cet excellent livre.
Sur certaines pages, des astérisques renvoient à l’explication d’un mot en bas de page, ce qui permet aux enfants de ne pas perdre le fil de l’histoire en ayant la définition à portée des yeux.
La lecture se fait avec une telle aisance qu’on en redemande, ça tombe bien le tome 2 fait suite.
Un vrai petit bonheur « Le grand dérèglement » on redevient des enfants par pur plaisir.
Le premier tome de cette histoire est un véritable petit bijou qui devrait plaire aux enfants mais aussi aux plus grands.

Marie BARRILLON

Informations sur le livre :

Titre : Les mange-rêve Tome 1 : Le grand dérèglement
Auteur : Jean-Luc Le Pogam
Editions : Palémon
ISBN 13 : 9782907572903
Prix : 8,00 euros

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.