#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

mardi 21 avril 2009

L'alfa roméo

« Des années de paroles, couchée ou assise, ne sont guère parvenues à me guérir de cette chose incurable, qui ne finira jamais. Il suffit parfois d’un seul coup de téléphone pour que ça vire, comme la mayonnaise, pour que le présent ne soit plus envahi que par un seul sujet, pour passer du jour à la nuit, et devenir sèche comme un coup de trique. »
Extrait du livre

DE LA TRISTE SEPARATION...

Après douze ans de très bons services, il faut se séparer de cette voiture relique, l’emmener chez le garagiste qui l’emmènera à la casse. Alors, reviennent à la mémoire de sa propriétaire d’innombrables bons souvenirs. Le cœur se serre, les émotions montent.

La voiture, une Alfa Roméo rouge, prend tout l’espace de l’esprit conscient. Une Alfa Roméo qui en a traversées tellement durant toutes ses années et qui au jour de la séparation fait ruminer sa conductrice.

D’ailleurs, elle ne mâche pas ses mots. Des mots directs, entraînants, bruts. Un franc parler qui soulève. Envoyer l’Alfa Roméo à la casse lui retourne le cœur. Elle aimerait mieux une autre issue Alors elle se torture l’esprit, elle l’admet : « Quand je suis préoccupée, quand quelque chose m’obsède ou me travaille du chapeau, il faut que je m’occupe, que je m’active, que je brique à mort, de fond en comble. » Elle se laisse emporter par les épopées vécues avec cette voiture, et nous les raconte sans prendre de gants mais aussi avec tendresse.

...AU SOURIRE RETROUVE !

L’alfa n’ira pas à la casse, non, une issue plus favorable s’est imposée à la dernière minute. Une autre destinée des plus favorables. Elle est contente, la future ex-propriétaire, son Alfa chérie va partir en Jordanie. C’est plutôt chouette comme fin de vie, royal même. Ce jordanien est arrivé au bon moment, presque trop tard. Juste mais in extremis, il l’a même acheté, elle n’en espérait pas tant. Une belle « opération somme toute très catholique, saugrenue mais catholique, sans lézard précisément. »

Elle retrouve le sourire et continue sa narration de ces années passées avec l’Alfa rouge entremêlées de celles du présent mais avec le plaisir évident de les raconter. Reste tout de même une petite amertume, une pointe de tristesse car même sauvée de la casse, l’Alfa n’est plus là.


Ce livre se lit comme on parle, sans artifice, ni formule bcbg.
Il fait sourire par certaines expressions. Un vrai plaisir.
Un peu trop court. On arrive à la fin sans même s’en rendre compte.
Un récit sympathique où l’on ne se pose pas de question. La lecture se fait rapidement mais avec beaucoup de plaisir, ne serait-ce par ce franc parler qui lui donne de la légèreté.

Marie BARRILLON


Informations sur le livre :

Titre : L’alfa roméo
Auteur : Annie Cohen
Editions : Zulma
ISBN 13 : 9782843044663
Prix : 9,50 euros




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.