#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

samedi 4 décembre 2010

Le carillon du monde

"Tout à coup, la lucarne se mit à vibrer doucement. A l’inverse du cristal sous le chant d’une cantatrice, le verre n’éclata pas. Les molécules de la matière se décollèrent simplement les unes des autres et se répandirent dans les airs comme un essaim d’abeilles, pour finalement atterrir sur le sol et se dissoudre dans le carrelage. Néron se leva aussi vite qu’il le put, passa ses bras par le trou béant de la lucarne, remercia Mère Nature de l’avoir fait si fin et se souleva sans problème."
Extrait du livre

LES GORGES MAUDITES…

Céleste et Jono sont deux adolescents de quinze ans qui se connaissent depuis toujours. Leurs parents respectifs sont amis depuis de très longues années, alors les deux enfants ont quasiment grandi ensemble, se connaissant l’un l’autre sur le bout des doigts. Pour l’heure, ils sont en randonnée dans les gorges du Verdon, pendant que leurs parents vaquent à d’autres occupations vacancières.

Les rumeurs du village ont amené les deux adolescents dans ces gorges : "Un mystère dans la région, ça vaut le coup d’enquêter." Et qui plus est cela leur procure une occupation pour le moins intéressante. Des bruits intriguant les surprennent, poussant ainsi un peu plus leur curiosité. Ils découvrent au cœur des gorges, "une bâtisse […] ceinturée de pierres opalines de deux mètres cinquante de haut placées en formation de fer à cheval […] Un jardin de style japonais." Ils décident d’entrer un peu plus dans la propriété, bien que cela soit interdit. Mais, nous connaissons les jeunes, c’est toujours un de leur plaisir que de braver les interdits, surtout lorsque cela les amuse. Nous-mêmes, nous mentirions si nous affirmions ne pas être passés par les mêmes désirs.

Nos deux amis se retrouvent non loin d’un homme étrange muni d’une flute. Cette flute était-elle magique ? Toujours est-il que l’homme "la porta à sa bouche et plusieurs notes harmonieuses s’en échappèrent […] Céleste et Jono, cachés par les arbres, ressentirent quelque chose d’étrange : leurs jambes se ramollissaient. Une seconde plus tard, ils s’affalèrent sur le sol, incapable de se relever." Surpris et quelque peu effrayés, les deux gamins décidèrent de rentrer à leur location de vacances retrouver leurs parents.

DANS LES GORGES ET AILLEURS…

Mais avant cela, lorsqu’ils redescendent au village, ils n’ont qu’un but : trouver la vieille Amandine, l’ancienne du village, pour lui soutirer quelques informations sur les rumeurs et cette dernière ne se fait pas prier, allant même jusqu’à avouer : "Cette partie du monde est maudite." De quoi donner froid dans le dos. Mais, nos deux adolescents ne sont pas apeurés par cette révélation pour autant, ni par les propos de la vieille Amandine.

De ce fait, ils n’hésitent pas une seconde pour rendre visite à une autre femme, Sarah, habitant le village depuis sa naissance, afin d’obtenir d’autres renseignements sur la prétendue malédiction du village pouvant corroborer les précédents. Sur toutes ces rumeurs, les deux jeunes gens ont des avis pour le moins très différents : "La jeune fille pensait être sur la voie d’un mystère qui se devait d’être élucidé. Jono, quant à lui, pensait qu’il s’agissait d’un mythe."

Dans le même temps, en Inde, Annabelle dérobe, pour le compte de son patron, des parchemins qui auraient été écrits par Michel de Nostredame, c'est-à-dire : Nostradamus. Ces parchemins été détenus et conservés par une femme, Anya, "Une sorte de prêtresse […] qui connaissait les secrets du monde et que le temps ne semblait avoir d’emprise ni sur son corps ni sur son esprit. Une femme qui restait cachée dans les profondeurs de l’Inde." Anya, outre ses parchemins dérobés par cette inconnues, se retrouve enfermée dans une cellule.

MIEUX VAUT COMPRENDRE LE SAVOIR QUE SAVOIR SANS COMPRENDRE…

De leur côté, Céleste et Jono continuent plus que jamais leurs recherches. La collecte des informations y va bon train, ce qui ne fait qu’attiser leur curiosité toujours plus grande et exacerbée d’adolescents assoiffés de l’assouvir. Ils comprennent aussi que notre planète est en danger, mais pourront-ils changer cet état ? Entre planète en souffrance et monde parallèle, le pas n’est peut-être pas si grand que cela.

En tout état de cause, ce qu’ils vont découvrirent va non seulement les surprendre mais également les emporter quelque part où ils n’auraient jamais osé l’imaginer. Les deux adolescents ne se posent pas seulement des questions sur ce qu’ils découvrent et apprennent au fil des jours, ils vont à la recherche des réponses afin de satisfaire leur incompréhension. Car c’est là également que c’est important : rien ne sert de connaitre les réponses aux questions, encore faut-il les comprendre.

Nous sommes en présence d’un magnifique roman pour adolescents mais pas seulement car cet ouvrage aura également tout son intérêt pour les adultes.
Nous découvrons tout au long des pages un mystère à élucider ainsi qu’une formidable leçon d’histoire et de science qui porteront les lecteurs, jeunes ou moins jeunes, à se poser des questions et peut-être qu’eux aussi chercheront finalement des réponses à la naissance de leurs propres questions.

Initialement pour adolescents mais, à mon sens également pour les adultes. Belle présentation, de la couverture à l’ensemble de l’ouvrage. La lecture est aisée, le style fluide, l’histoire passionnante.
Mon coup de cœur en ce début d’automne.

Marie BARRILLON

Informations sur le livre :

Titre : Le carillon du monde
Auteur : Anne Chevallier Maho
Editions : ACM
ISBN 13 : 9780955886232
Prix : 12,90 euros



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.