#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

mercredi 7 octobre 2009

Prête-moi ta rime

« Exprimer ses pensées
Par des phrases assemblées,
Assembler ses idées
Par des expressions sensées. »
Extrait du livre

LES FORMES DE L’AMOUR…


Karim Bellil récidive avec ce second recueil de poésies dans des phrases peut-être un peu longues parfois mais avec tout autant de saveur.
Réparti une fois encore en différents thèmes, tout en chantant l’amour cela même lorsqu’il commence en douceur.

« Tout a commencé un vendredi soir.
Les étoiles brillaient pour mieux te voir.
Levant ma tête au ciel,
J’ai senti comme une étincelle. »

Ces mots écrits à la pointe du cœur laissent parfois transparaître certaines douleurs. Peut-être même celles de l’auteur lui-même. Comme des cris qui ne font pas de bruit, sortant du tombeau du cœur où ils se sont enfouit.

« Je reviendrai, mes amis, vous hanter.
Mais plus jamais, vous ne me verrez.
Seule ma petite voix, vous entendrez
Vous répéter : mort d'avoir trop aimé. »

L’amour au fil du temps se plait et se complait à nous malmener, changeant de cap pour se détourner et trouver d’autres horizons en cherchant une meilleure destinée, pour finalement nous lacérer traitement, parfois.

« Comme un poème que tu liras dans l’obscurité,
Avec une chandelle juste pour l’éclairer,
J’apparaîtrai quand tu auras les yeux fermés,
Je m'envolerai dès que tu déchireras ce papier. »

QUAND LE CŒUR SAIT PARLER…


Et comme un cœur évincé n’a pas encore tout dit, dans les mots, il offre ses maux ensevelit, dans les pages du grand livre de la vie où nous savons que « C’est écrit. »

« Finalement c’est un autre qu’elle a choisi.
Elle l’avait rencontré dans un bar à Paris.
Et si regardant les étoiles, je suis seul aujourd’hui,
Je pense que dans les livres c'était écrit. »

Puis, comme chacun, tant de personnes traversent notre univers, parfois sans faire le moindre bruit tout en laissant des empruntes indélébiles. Dans ce second recueil, nous parcourons « Les prénoms en rimes », d’amour, d’amitié ou même si rien n’est défini, quelques vers leur sont ici contés.

« Pascale, ton prétendant te réclame,
Il attend le retour de sa dame,
Il brûle de toi et s’enflamme,
Votre chanson lui fait couler une larme. »

Tous mots d’amour ont forcément une source, une origine ou une destinée, écrits, chantés ou à peine dévoilés, lorsqu’ils viennent du cœur, nul doute, ils sont plein de vérités tout en étant adressés comme un « Cadeau du ciel. »

« Je cueillerai des fleurs en son honneur,
Pour la remercier de mon bonheur,
Je lui réciterai des poèmes appris par cœur,
Et ensemble, nous oublierons les heures. »

Préface d’Aurélien Giradin.
On notera parfois des phrases un peu longues pour des poésies.

Marie BARRILLON

Informations sur le livre :

Titre : Prête-moi ta rime
Auteur : Karim Bellil
Editions : Collection les chemins verts
ISSN : 1778574x
Prix : 13,00 euros

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.