#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

mercredi 24 juin 2009

J'irai pas en enfer

« A la maison on avait des gros Larousse illustrés. Ils étaient lourds et pleins de pages, certaines me faisaient transpirer. Toutes les trente pages, il y avait des reproductions de tableaux, avec des muses et des nymphes pleines de poitrines. Enfin je pouvais regarder légalement des femmes à poil, tout le monde croyait que je travaillais. Je travaillais beaucoup avec le dictionnaire. Ces pages-là sont plus abîmées que les autres. »
Extrait du livre

JE VOUS SALUE MARIE…


Tout commence par des « Je vous salue Marie », que le petit Jean-Louis récite le soir dans son lit. Nul besoin d’être puritain pour lire ce livre. Non, juste besoin d’avoir envie de se détendre et souhaiter passer de bons moments et même rire au passage sur les pas de ce gamin qui nous en promet des vertes et des pas mûres.

Il est, on le comprendra vite, élevé dans un univers de croyance. Sa scolarité, c’est chez les curés qu’il va la faire et en passant par le catéchisme, l’église, les prières, la chorale et tout ce qui va avec. Il se rebute, mais il y croit. L’enfer lui fait peur, lui, il veut le paradis mais il ne peut pas s’empêcher de continuer à faire toutes sortes de bêtises et il en aura autant de punitions qui tournent toutes en prières.

Des péchés, il en fait, comme regarder dans le décolleté de la maîtresse chaque fois qu’elle se penche vers lui ou voler les cigarettes de son père et bien d’autres âneries encore. Ça lui fait penser au Jésus cloué sur les crucifix, car on lui fait croire qu’ils sont comme ça à cause des péchés de tous. Mais, l’un n’empêche pas l’autre, n’est-ce pas ? Si nous comptions nos péchés, nous n’en serions pas fier, reconnaissons-le !

SATAN QUAND TU NOUS TIENS !


Et comme Jean-Louis aime faire rire, il est prêt à tout pour y parvenir. Donc, forcément qu’est-ce qui fait rire sinon les bêtises ? Alors, Jean-louis les collectionne. On lui dit qu’il ira en enfer parce qu’il a le diable dans le ventre et à force il y croit. Il ira « là où on brûle éternellement dans des grandes marmites tandis que des diables noirs et poilus vous piquent les fesses avec des grandes fourchettes. »

Au catéchisme ce n’est guère mieux, il n’y comprend rien, « Deux personnes, Dieu et Jésus, plus un pigeon, le Saint-Esprit, se transforment en une seule personne. » Il pose des questions mais pas n’importe lesquelles, non, des questions qui dérangent bien sur.

Dans ce roman, il faut se laisser bercer par la bêtise enfantine qui n’est absolument pas méchante mais au contraire innocente. Et c’est pour cela qu’on se laisse emporter par le rire. Il n’y a que les enfants pour avoir certaines idées de bêtises lorsqu’ils ont un imaginaire bien trempé comme Jean-Louis. Ce livre se lit assez vite mais c’est un véritable régal.


Pour tous sauf peut-être pour les « croyant » qui pourraient le prendre comme un « sacrilège » s'ils le lisent au premier degré.
Le petit Jean-Louis nous raconte tous les sacrilèges qu’il a commis dans son enfance malgré sa peur de l’enfer, il en est drôle.
Il nous emmène dans ses aventures, on en referme le livre avec le même sourire qui nous a éclairés tout au long des pages.
On souhaiterait presque qu’il soit plus long.

Marie BARRILLON

Informations sur le livre :

Titre : J’irai pas en enfer
Auteur : Jean-Louis Fournier
Editions : Stock
ISBN 13 : 9782234063457
Prix : 12,00 euros

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.