#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

dimanche 6 juin 2010

Les rêveries du chacal

"J’ai toujours souhaité la liberté pour l’homme
L’abolition des droits fondés sur le naissance ;
Du pouvoir ; de l’argent qui, à coup sûr, transforme
Le plus pur des humains…et pas dans le bon sens…
[…]
Je me suis mis moi-même autour des pieds des fers
Pour m’empêcher d’aller où mon cœur me portait.
J’avais en moi la force de bouleverser la terre
Et, quarante ans plus tard, je n’ai toujours rien fait."
Extrait du livre

POESIE, POESIE…VOUS AVEZ DIT POESIE ?

Voilà un recueil poétique qui, à mon sens, aurait mérité la collection Coup de Cœur de l’éditeur. La plume d’Alain Hénouille nous emporte gentiment et nous pose ça et là dans des rythmes à la fois de douceur, d’interrogation, de tristesse, de joie, d’amour… Tout y est !

"Tu joues par terre avec tes p’luches,
Je te regarde, maladroite.
Toi tu commences, moi je finis…
Chacun son tour, c’est court une vie…"

Si vous ouvrez une page de ce recueil, vous rencontrerez "Le chacal" d’Alain Hénouille. Il vous contera ses douleurs et ses peines, ses joies et ses bonheurs, avec des mots qui résonnent bien et des rimes sans trop de longueur, dans une régularité bien accordée :

"C'était le temps des culottes courtes
Où les adultes, hypocritement,
Croient que l’enfance n’a pas de doute
Et qu’elle se vit sans tourment.

On jouait dans la grande cour
Avec nos billes et nos ballons.
Nos jeux étaient presque aussi lourds
Que les tables de conjugaison."

SI NOTRE SOCIETE ETAIT PLUS BELLE…

"Le chacal", en bon guide, nous raconte par les rimes ce qu’il a dans le cœur et qui titille ses peurs. Mais, rassurez-vous, pas de larmes dans les yeux, juste quelques gouttes de plaisir sur le cœur :

"J'ai perdu mes envies
Avec mes illusions.
Je suis toujours en vie
Sans trop de conviction…"

Mais, "Le chacal" a aussi ses révoltes où il n’épargne pas les hommes "qui placent leur orgueil dans leur queue, brandie comme un drapeau glorieux". Et il n’a pas complètement tort, "Le Chacal", face à cette société tantôt dévastée, tantôt pleurnicheuse.

L’auteur, avec des termes précis, aborde tous les instants et les faits de notre société actuelle.
Même la mort au coin d’une rue qui choisit ses victimes au gré de son envie : "sans regarder, défriche. Hommes, vieillards, enfants, femmes tombent sous votre lame".

DES RIMES PLEINES DE REALISME…

Mais, n’ayez crainte, chers lecteurs, toutes ces poésies ne sont pas tristes. Certaines sont gaies, d’autres tendres, tout en étant très réalistes. De "Lassitude" en "Possession", d’"Une impasse" au "Chant du diable", rien n’est laissé au hasard :

"Plus assez d'osygène
Pour raviver les braises
Ni même le désir
Qu’il en soit autrement
[…]
Allez, tirons un trait
Sur le bien et le mal
Sur la haine et l’amour…
Balançons-nous en l’air !"

Le sourire tendrement naîtra à la lecture de "Tit Bout", tant la tendresse qui en émane ravive la douceur du cœur. Si la vie pouvait être à cette image, le malheur n’aurait plus d’espace pour évoluer. Utopie certes, mais les rêves ont leur place tant qu’ils ne transforment pas la vie en glace.

"Je n’ai qu’elle,
Petit loup
Faible et belle
Plus que tout

Je ne reste en vie
Que parce qu’elle existe,
Qu’elle m’aime, qu’elle rit
Même quand je suis triste
[…]
Je n’ai qu’elle,
Ça suffit
Pour que belle
Soit ma vie.

Tout se trouve dans ce recueil, de la beauté à la laideur, de la tendresse à l’imperfection du monde si profonde et évidente.
Laissez-vous entraîner par cet auteur qui, accompagné de son chacal, traverse les heures malgré les rancœurs.

Un ouvrage destiné à tous les amoureux de poésies.
Pas d’abus quant au prix pour ce recueil de qualité à tout point de vue.
La plume de l’auteur est un vrai plaisir.
Pas de fioriture non plus pour ces sujets qui somme toute sont bien d’actualité.

Marie BARRILLON

Informations sur le livre :

Titre : Les rêveries du chacal
Auteur : Alain Hénouille
Editions : Edilivre
Collection : classique
ISBN 13 : 9782812121111
Prix : 13,00 euros



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.