#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

mercredi 1 juin 2011

La troisième voie

"Elle accentue le trouble en moi car j’ai peur qu’elle se réveille en  plein conte de fée et que je ne sois pas celui qu’elle attendait. La situation est étrange car je croyais être de nous deux, celui qui avait le plus besoin d’un nouvel élan à son histoire. Ses aveux me démontrent que l’inverse n’en est pas moins vrai. Encore une fois, trop fier de pouvoir goûter à ce bonheur enviable, je me range à sa raison et en accepte le prix à payer."
Extrait du livre.

EMILIEN…

Emilien Bonhoure, 28 ans, est un jeune homme tranquille, sans histoire et sans problème autre que personnel. Il vit dans le sud de la France jusqu’au jour où il décide de monter s’installer sur la capitale. Il rompt avec sa petite amie qu’il laisse désemparée mais elle ne lui dira rien. Le jeune homme est conscient que leurs chemins respectifs ne peuvent aller dans la même direction. Est-ce une bonne idée de tout quitter ?
Le temps passe mais les événements de la vie quotidienne deviennent de moins en moins rassurants pour Emilien.

En instance d’expulsion de son studio insalubre pour cause de réhabilitation, rien ne va plus : "Il est légitime de réhabiliter ces habitations insalubres mais que vais-je devenir ?"
Dans le même temps, il reçoit un courrier d’une maison d’éditions parisienne à laquelle le jeune homme avait adressé son manuscrit. Est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

Ce manuscrit, c’est l’histoire du grand-père d’Emilien. Cet homme qui l’a élevé suite au décès tragique de ses parents dans un accident d’avion.
Son premier rendez-vous se déroule avec Antoine Herbriecht, "responsable des publications des premiers romans pour les éditions du même nom". Il s’avère que le manuscrit a beaucoup touché ce responsable éditorial. Antoine révèle à Emilien que son père a très bien connu le grand-père du jeune homme. Antoine se souvient même avoir vu l’homme, une fois, alors qu’il était encore un enfant.

LE SUCCES ET SES DERIVES…

Un contrat d’édition est signé entre Emilien et la maison d’éditions. Commence alors les engagements pour mener le livre à la réussite. Du relooking à la coiffure en passant par la manucure. Des relectures et corrections de l’ouvrage en passant par des remaniements de certaines parties, inévitables, dont parfois Emilien aura l’impression d’être dépossédé de son histoire. Les journées sont longues et le jeune homme aspire à un peu de repos. Mais, ce ne sera pas vraiment le cas.

Il se laisse emporter dans un tourbillon entre alcool, femmes et poker, allant jusqu’à s’endetter auprès d’un usurier qui n’hésitera pas à user de menace pour récupérer son dû. Emilien se retrouve dans une très mauvaise posture. C’est généralement ce qui arrive lorsque l’on joue avec le feu.

Dans le même temps, il quitte Antoine, son éditeur, pour une autre maison d’éditions pensant faire une belle affaire. Cette dernière a su argumenter sur une proposition alléchante qui n’était autre qu’utopique. Emilien s’était laissé prendre par le rêve, et se trouve à ce moment sur le point de tout perdre.

L’usurier refait surface avec son lot de violences, Emilien se retrouve passé à tabac par ses hommes de mains. Contre toute attente, Antoine va aider Emilien à sortir de cette sordide histoire. Antoine n’est pas rancunier ayant pardonné la fuite d’Emilien pour une autre maison. Il envoie le jeune homme en exile sur une île, le temps qu’il se fasse oublier.

L’EXILE…

L’île est magnifique, l’auteur nous en fait une belle description, et Emilien est pour le moins très bien reçu. Tout est satisfaction et lui permet de reprendre goût à la vie : "Jamais plus je ne m’égarerais dans les annexes du succès. Je le jure." Mais, est-ce vraiment la vie d’Emilien tout cela ? Et si cette vie n’avait été qu’un rêve ? Nous retrouverions alors Emilien dans sa petite vie d’homme tranquille et sans histoires, toujours garçon de salle ? Il serait toujours dans cette phase de découragement à l’approche de l’expulsion de son studio ? Il serait peut-être aussi tout près de vivre un grand amour, ou bien… ?

De suspense en investigation, la vie d’Emilien ne sera finalement pas de tout repos. Avec un retour sur sa terre natale qui le mènera ensuite à rechercher Isabelle, son amour de jeunesse partie dans un engagement d’aide humanitaire et dont plus personne n’a de nouvelle. Il partira à sa recherche "en plein milieu d’un conflit pakistano-indien".
La retrouvera-t-il ? Aura-t-il le temps d’apprendre ce qu’il ne sait pas encore de sa propre famille ?

Parfois, nous pensons tout savoir et dans notre certitude, des zones d’ombre parcourent notre histoire. Certains les éclaircissent de manière involontaire, d’autres n’en feront jamais la lumière. N’est-ce pas le propre de la vie : les aléas et les coïncidences, les découvertes et les surprises, bonnes et moins bonnes.

Emilien ce trouve bien dans ce cas de figure. Suivons-le au fil des pages car si imbroglio et suspense il y a, la lecture n’en reste pas moins des plus plaisantes et agréables qui soit.

On regrettera des fautes, des répétitions, des mots manquants ou de trop mais cela n’enlève rien au récit.

Marie BARRILLON

Informations sur le livre :

Titre : La troisième voie
Auteur : Sylvain Lambert
Editions : Edilivre
ISBN : 9782812124877
Prix : 21,00€


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.