#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

mardi 24 mai 2011

Des Désirs et des Ailes

"S’il y a bien quelque chose que l’Homme peut faire c’est aimer, et ça je crois bien que c’est le besoin voire la solution à l’espèce humaine, son casse-tête, sa raison d’être. C’est vrai, ce qui nous perturbe, c’est l’Amour, c’est pour ça d’ailleurs que j’ai été aussi atteinte lorsque j’ai été privée de ces bienfaits… C’est notre force. Dans nos relations, dans notre travail, dans absolument tout, c’est l’amour de ceci ou de cela qui donne le goût, le désir, l’envie et finalement, l’action. Oui, au final l’Amour est partout, il nous conditionne, il nous construit, il nous dévoile, il nous façonne, il nous guide. L’Amour est la vie, l’Amour donne la vie. Je n’avais jamais réfléchi à quel point l’Amour était omniprésent dans notre vie et finalement l’Amour c’est tout, et l’Amour fait tout."
Extrait du livre

UNE REMISE EN QUESTION INEVITABLE…

"Un jour j’étais enfant, et j’ai eu des rêves" ainsi commence le roman de C.Linda Mour. Cette petite fille qui a des rêves "n’écoute que son cœur. La tête contre le cœur." Elle grandit entre réalité et imaginaire. Puisque comme parfois la réalité est si difficile, l’imaginaire permet au moins l’apaisement.

Sur les six premières pages, que nous nommerons préface, les mots de l’auteur nous emportent sur un ton enfantin pour s’achever ainsi : "Je vois, vous n’êtes plus des enfants, alors je vais vous raconter tout ça spécialement pour vous mes chers adultes." Laissant la place au véritable commencement du roman.

A l’approche imminente d’une rupture de vie commune, rien n’est jamais vraiment simple : "Les quelques années passées ensemble m’avait apporté toute la stabilité dont j’avais eu besoin […] Mais pourtant, depuis un an déjà, certaines choses avaient changé dans notre relation, et je pensais sérieusement à mettre un terme à cette histoire qui avait été globalement très harmonieuse en coïncidences."

Durant cette dernière année passée, la narratrice avait chassé une remise en question à maintes reprises. Remise en question vraisemblablement inévitable. Il ne faut pas éluder ce qui est devant soi, au risque de se perdre parfois. Et puis, comme on dit, c’est reculer pour mieux sauter : "Je fuyais, je me disais que tous mes doutes allaient passer comme par l’opération du Saint Esprit. Aussi, j’occupais tous mes temps libres comme pour être sûre de ne pas affronter les choses."

L’AMOUR N’EST PAS TOUJOURS ASSEZ FORT…

Elle se trouve dans une situation complexe, entre l’amour qu’elle porte toujours à Alex tout en ayant ce besoin de vivre autre chose et le désir de la quitter tout de même. Deux faits totalement incompatibles qui ne peuvent se relier à aucun moment, même au prix de gros efforts. Un des gros défauts de l’amour, c’est que rien n’est jamais acquis. Tout peut certes basculer sans qu’on s’y attende pour moult raisons et souvent ces dernières ne sont pas toujours apparentes.

L’envie de quitter cette personne et ne pas y parvenir par manque de courage pour le faire puisqu’aucune raison valable n’était exploitable pour arriver à cette fin inévitable. Les questions torturent parfois l’esprit sans que l’on parvienne à trouver des réponses acceptables. A force de trop penser à soi, nous en oublions parfois ce qui nous entoure, donc les réponses recherchées ne paraissent pas si évidentes. Alors qu’avec un autre regard, elles le seraient.

Puis un jour, elle se retrouve seule durant une semaine alors qu’Alex est allée rejoindre ses parents. Une semaine, ça offre des possibilités de liberté dont Linda profite sans hésiter. Elle rencontre alors une personne par le biais de site de discussions sur internet : "Cette infidélité avait élargi mon champ de vision, et renforcé mes exigences sexuelles et affectives […] J’avais eu une révélation, celle qui me donnait un nouvel élan de motivation pour mettre un terme à cette histoire devenue platonique." Mais, les choses sont bien plus faciles à penser ou à dire qu’à faire, c’est bien connu.

 La jeune femme a besoin de se changer les idées et pour se faire rien de tel qu’une bonne petite soirée sympathique entre meilleures amies : "J’avais envie d’en profiter pour partager autre chose que mes problèmes […] J’attendais tranquillement ma meilleure amie […] Je savais que j’allais passer un moment agréable en sa compagnie. En plus, mais ça je l’ignorais complètement à ce moment là, cette soirée me réservait une surprise de taille."

UN CELIBAT CONTRE UNE VIE DE COUPLE ET VICE-VERSA…

En tout état de cause, cela ne changeait pas le problème de la jeune fille. Elle réalisait de plus en plus qu’il lui fallait mettre fin à cette vie commune mais dans le même temps, elle refusait la simple idée de se retrouver seule. A ce moment, elle ne pensait qu’à son confort personnel et son bien-être sans imaginer se mettre à la place d’Alex une seule seconde.

Elle en oubliait une chose essentielle : on ne peut rien changer sans abattre quelques murs. Changer l’état des choses ne se fait pas sans effort et souvent même au prix de gros sacrifices, pas toujours heureux d’ailleurs. Mais, pour l’heure, elle n’en faisait qu’à sa tête : "Une seule chose m’en aurait empêché, comme disait Niagara, c’est "que le ciel me tombe sur la tête !" Mais alors il n’y avait que ça."

Elle rencontre Chloé, un soir où elle ne souhaitait pas sortir mais, ses amies très persuasives étaient parvenues à lui faire changer d’avis. De cette rencontre le destin de Linda s’en trouve chamboulé. Comment résister à l’appel des sentiments alors que c’est souvent ce que l’on cherche au plus profond de soi car "s’il y a bien quelque chose que l’Homme peut faire c’est aimer, et ça je crois bien que c’est le besoin voire la solution à l’espèce humaine, son casse-tête, sa raison d’être. […] Finalement, ce que l’on aime, n’est-ce pas ce dont nous avons besoin ? Aimer est un besoin naturel et indispensable".

D’UNE VIE DE COUPLE A UNE AUTRE…

Avec Alex, la séparation se fait sans violence, presque comme une évidence pour l’une comme pour l’autre : "Lorsqu’Alex est arrivée à la gare j’ai senti que c’était le bon moment pour discuter sérieusement […] Les choses s’étaient clarifiées dans son esprit, et elle était pour le fait que nous nous séparions."

La relation naissante entre Linda et Chloé pouvait enfin grandir sans barrière. Les sentiments amplifiaient à mesure que les jours passaient et c’est bien ce que nous attendons, ou tout au moins ce que nous espérons dans une relation amoureuse. Mais Chloé vivait loin. La distance qui les séparait toutes les deux ne rendait pas les choses faciles, ni même la situation évidente. Elles correspondaient beaucoup, par téléphone, mails ou courriers, où elles se faisaient leurs aveux amoureux mutuellement.

Une des plus belles manières de se déclarer à celui ou celle qui fait battre notre cœur, n’est-ce pas la poésie ? Ici, nous en découvrons quelques-unes :

"…Un marché nous avons conclu,
Consenti depuis le début,
Distance tu fais partie de nous,
Pourtant, c’est parfois à genoux,
Que j’aimerai te supplier,
De réduire ou de dérailler,
Cet éloignement persistant…"

MAIS, LES AILES MANQUENT PARFOIS…

Mais, les choses ne sont pas toujours ce que l’on croit. Ne voit que celui qui veut voir, même et surtout dans la plus grande des évidences. Lorsqu’on aime, parfois une évidence pour les autres regards ne l’est pas pour le nôtre. N’est-ce d’ailleurs pas pour cela que l’on dit que l’amour est aveugle. Sans aucun signe avant coureur, sans aucune alerte Chloé décide de rompre : "Je t’aime, mais je ne sais pas où j’en suis, je crois que j’ai envie de vivre autre chose." Et voilà que l’amour que Linda croyait indestructible s’écroulait une fois de plus.

Elle se retrouvait dans une situation que personne n’aime et dont elle se serait bien passée, comme chacun d’entre nous : "Je savais qu’il m’était inutile d’espérer repousser la souffrance qui m’attendait. Il n’était plus question de reconstruire autrement puisque le verdict était tombé, donc il n’y avait plus de "nous", voilà ce qu’il fallait que je digère du jour au lendemain." Il lui fallait à présent remonter la pente d’une façon ou d’une autre et n’est-ce pas cela le plus difficile dans une rupture amoureuse ?

Se reconstruire coûte que coûte. Redonner vie à cette existence chamboulée, torturée, "jusqu’à donner des ailes pour voler" à nouveau. Remonter vers la lumière comme on gravirait une montagne. Se raccrocher à quelque chose pour ne pas se noyer. Croire encore et encore que l’amour est tout près malgré tout. Croire en la vie. Croire en soi. Croire en…

Les quelques soixante dernières pages sont consacrées à Dieu. Cette rencontre que le personnage a faite. Chacun en tirera ses propres pensées, ses propres émotions, qui ne sont pas à juger. La religion, les croyances sont bien quelque chose de personnel. Un sujet sur lequel je ne m’étendrais pas et sur lequel je ne débattrais pas mais que je respecte profondément.

Chacun y trouve sa voie, voire sa foi. Chacun vivra ce combat à sa manière. Linda a trouvé la sienne. Mais pas seulement… Elle en tire des leçons car de toute expérience, il y a des leçons à retenir. A chacun les siennes !

Marie BARRILLON

Informations sur le livre :

Titre : Des désirs et des Ailes
Auteur : C.Linda Mour
Editions : Velours
ISBN : 9782351671955
Prix : 19,90€

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.