#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

lundi 15 juillet 2019

Le chef de rang désenchanté

Le chef de rang désenchanté de James Barbier

Bien que j'aie pu ressentir un certain attachement pour Jason, le personnage principal de ce roman, j'ai malgré tout eu un peu de mal à m'attacher vraiment à l'histoire dont le thème met en lumière le harcèlement au travail. 

De page en page, nous sommes face aux plaintes et aux complaintes du jeune homme. Il entasse les griefs qu'il a envers ses collègues ainsi que contre ses chefs en général et sa hiérarchie en particulier. Néanmoins, sur une grande partie de l'ouvrage, on ne peut s'empêcher de penser que Jason n'agit pas pour que sa vie change. Pourtant, au cœur de la vingtaine tout est possible encore pour lui. 

Les griefs sont nombreux, parfois pesants et répétitifs, allant des horaires atypiques à la polyvalence de son poste, sans jamais aucune contrepartie pas même financière, en passant par le comportement même des clients qui n'hésitent pas à être tour à tour méprisants et arrogants. 

Jason peste chaque jour, car il souhaite évoluer au sein de l'établissement, estime être bien placé, sinon mieux, que les autres pour obtenir une évolution de poste, la promotion dont il rêve. Alors, quand le poste qu'il convoite tant est attribué à deux de ses collègues, c'est la colère, la déprime pour Jason avec la furieuse sensation d'injustice qu'il va ressasser de manière continue.

Un peu d'action aurait été nécessaire, et même souhaitable, pour rendre la lecture plus emballante. 

Cela dit, au fil des pages, quelques impressions peuvent donner comme des alertes pour nous pousser nous-mêmes à une introspection concernant notre propre vie, nos désirs profonds professionnels et personnels, nos choix, les personnes qui oscillent autour de nous et qui ne sont pas toujours de bon augure ni même sincères. 

Suite à l'attribution de ces postes à des personnes dont Jason estime qu'elles n'ont ni le potentiel ni les capacités et, qui plus est, ont moins d'ancienneté que lui, il le prend, ou du moins le perçoit comme une atteinte à son professionnalisme, un affront émanant de sa hiérarchie, une trahison personnelle de la part de ses collègues. 

La déception est grande, la désillusion insupportable, ce qui amènera à rendre invivable l'ambiance au quotidien au sein de l'hôtel, et poussera Jason à ressentir une certaine haine sous couvert d'une réelle envie de vengeance surgissant du fond de sa profonde colère.

La fin n'était pas du tout attendue et m'a quelque peu surprise, agréablement au demeurant. 

Au final, à part quelques bémols, Jason est attachant, par moment agaçant, car parfois on aurait vraiment envie de le secouer pour qu'il réagisse. 

L'ensemble est agréable à lire, avec quelques pauses, pour ne pas se laisser gagner par la lassitude, car c'est tout de même bien écrit, n'enlevons pas ce bon point à l'auteur. 

Titre : Le chef de rang désenchanté

Auteur : James Barbier

Éditions : Verone Editions

ISBN : 9791028405052

Prix : 19,50 €