#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

samedi 30 mars 2013

Un espoir sans faim

Un espoir sans faim de Cindy BOULANGER, Editions Edilivre

« J’avais besoin d’être comprise par une adulte au sujet du fait que je n’avais pas eu de maman. C’était pour moi un moyen de comprendre mon passé, un moyen de savoir ce qu’était la complicité entre une mère et sa fille. C’était un moyen pour moi de me prouver que ce n’était pas de ma faute si je n’avais pas eu l’affection d’une mère. Il fallait prouver à cette petite fille de deux ans qui était en moi, que ce n’était pas de sa faute si elle n’avait pas reçu l’affection qu’une petite fille de son âge aurait dû avoir. Elle appelait au secours depuis trop longtemps. Si seulement on pouvait combler ce manque pour éviter qu’elle ne se fasse du mal, et avoir un peu de compassion pour elle… » Extrait du livre

L’anorexie

L’anorexie touche beaucoup de monde, et en l’occurrence un nombre important d’adolescents. D’après le site savoir.fr,  « En France, l’anorexie concerne particulièrement les adolescents dont l’âge est compris entre 12 et 18 ans, il y a prédominance féminine avec une moyenne de 6 à 10 filles pour un garçon et un taux de 1% des adolescentes sont anorexiques.[…] L’anorexie du type restrictif où le trouble du comportement alimentaire de la personne concernée se limite au refus de se nourrir et l’anorexie du type boulimique où la personne souffrante alterne comportement de refus de nourriture avec comportement d’absorption de quantités considérables de nourriture dont elle se débarrasse par se faire vomir par la suite. Ce type d’anorexie mentale est désigné par l’anorexie avec crise de boulimie/vomissements.»

L’histoire de Cindy raconte ce parcours dont elle a été victime dès son plus jeune âge.

Après une enfance perturbée, placée en famille d’accueil dès l’âge de deux ans et demi, l’auteur a décidé de raconter son histoire afin de fournir un témoignage de ce que furent ces années de d’anorexie.

En constante recherche d’amour et de tendresse qu’elle n’avait plus de sa mère trop éloignée et qu’elle ne trouve pas non plus au sein de sa famille d’accueil, elle sombre dans un premier temps, petit à petit, dans l’anorexie.

En grandissant, elle en vient à alterner entre anorexie et boulimie : « J’étais devenue une phobique de la prise de poids et une accro à l’amaigrissement ». Mais, personne autour d’elle ne semble entendre ou voir ce cheminement tout comme les appels au secours qu’elle ne parvient pas à formuler avec les mots.

L’heure des combats…

Au fil de ce parcours, elle passera également par les étapes d’automutilations comme si elles étaient une véritable nécessité : « Je demandais une maman pour soigner ma cicatrice que je ressentais chaque soir avant de m’endormir ».

Il aura fallu à l’auteur de nombreuses années pour s’en sortir, seule, au terme de divers combats et de beaucoup de souffrances très difficiles.

Elle s’est aperçu que si aucune aide extérieure ne se tournait vers elle, elle n’avait pas d’autre choix que de se battre elle-même pour sa survie, pour sa vie, mais également que « même si on n’a plus d’espoir, il ne faut pas oublier que l’espoir est sans fin, car une partie reste en nous pour notre bien ! »

Il lui fallait donc combattre ses démons qui lui dictaient de faire ce que finalement elle ne devait pas faire « J’étais esclave de cette voix qui me disait de maigrir par tous les moyens. […] Mon désir de maigrir me maintenait en vie dans ma tête ».

Malgré ces actes répétés que « cette petite voix » lui imposait de faire et les aspects négatifs, voire dévastateurs, elle ne parvenait pas à s’y soustraire, y trouvant un bien-être malgré la dangerosité que cela engendrait : « J’avais l’impression d’avancer quand je n’avais rien dans l’estomac ».

À tel point qu’elle y trouvait un sens à sa survie : « Heureusement que je ne m’autorisais pas à manger car sinon j’aurais eu une grosse culpabilité de m’autoriser à respirer ».

Toujours est-il qu’à force de courage, elle est parvenue à l’issue de son combat pour redonner à sa vie un véritable sens.

Un témoignage qui mérite d’être lu et partagé.

Informations sur le livre :

Auteur : Cindy BOULANGER
Editions : Edilivre
ISBN : 9782332458773
Prix : 14€
  

vendredi 15 mars 2013

D'ombres et de lumières

D’ombres et de lumières de Lily BLACKCHERRY, Editions Angel Publications

« Dante se mêla à la foule et, entraîné par le mouvement de masse, se retrouva au beau milieu de la salle réservée aux infirmières et aux médecins. Quelque chose attirait l’attention de tous au centre de la pièce, mais le nombre de curieux empêchait toute visibilité. Il sentait qu’un évènement capital était en train de se jouer dans cet hôpital, dans cette pièce en particulier, mais il ne parvenait pas à en mesurer l’importance. Il rebroussa chemin et se dirigea vers la sortie de secours. Derrière la porte l’attendait Pandhelya. Il avait senti sa présence, et se hâtait de la rejoindre. » Extrait du livre

Le monde de Dante

« Et oui, mes vampires à moi ne ressemblent pas aux autres… » par ces quelques mots et avant même de commencer l’ouvrage, nous savons que le ton est donné, entrant ainsi dans le monde des vampires, mais cela ne résume pas tout.

Charla travaille dans un bar au bord d’une route nationale et « faisait ainsi le bonheur de tous les routiers de passage ». Vêtue selon les choix et désirs du patron, quelque peu pervers. Une tenue à laquelle il avait « apporté sa petite touche personnelle […] des bas résilles noirs et des talons aiguilles : Il disait que ça faisait vendre ! »

Charla ne se reconnaissait pas dans cet accoutrement tout en se demandant comment elle avait pu en arriver là !

Sa fille, Iléria, avait quitté ce monde à l’âge de quatre ans. Elle était issue d’un viol dont Charla avait été victime « un soir en rentrant du travaille, par un vieux routard à moitié saoul ».

Lorsqu’elle rencontre Dante, son cœur palpite presque comme celui d’une adolescente. Est-ce le coup de foudre ? Peu importe, elle se sent bien en sa présence et ce sentiment, cette sensation inconnue la rendait déjà heureuse.

Mais Dante n’est pas un homme comme les autres et encore moins comme le commun des mortels : « Ne craignant ni ail, ni crucifix, ni l’astre diurne, Dante se fondait parfaitement parmi les humains… […] La nuit vampire, le jour amoureux ».

Le bonheur n’arrive jamais seul

Le bonheur prenait enfin sa place dans la vie de Charla. Ils se marièrent et elle donna naissance à des jumeaux. Cependant, Charla ne pu survivre à ce double accouchement.

Elle eut tout juste le temps de savoir que l’un des jumeaux était l’héritier de Dante au royaume, bien qu’il s’agissait d’une fille. Le second, un garçon, était quant à lui parfaitement humain.

Dante souhaitait profondément sauver son amour, sa femme. En tant que vampire il en avait la possibilité, mais Charla refusa : « Je ne veux pas te rejoindre. Je n’ai jamais voulu faire partie de ton monde, ce n’est pas pour y entrer maintenant. Laisse-moi mourir… en femme, en humaine, dignement ».

Dante n’a pas d’autre choix que de se plier au souhait de sa femme. Cependant, avant de partir Charla émis un dernier souhait et fit promettre à Dante de le respecter : « Je ne veux pas qu’ils grandissent ensemble […] J’ai compris quand il est sorti de mon ventre, que le deuxième était destiné à te succéder ; alors laisse mon petit garçon en dehors de ça, d’accord ? Tiens-le éloigné de ce monde que je rejette, laisse-le devenir un homme, normal, loin de ton univers impitoyable ».

Dante accepte et promet. La petite fille, Haydn, grandirait parmi les siens au royaume tandis qu’Esteban serait élevé par Tillie, la meilleure amie de Charla.

Chacun avait pris ses habitudes. Dante se partageait entre ses deux enfants dans une double vie qu’il apprit à gérer du mieux possible suivant les circonstances demandées par sa défunte épouse.

La stabilité n’est pas toujours certaine

Les années passèrent. Le pli était parfaitement réglé. Jusqu’au jour où les choses se compliquèrent sérieusement, mettant tout ce petit monde en situation délicate.

Un enfant vampire, son jumeau humain était une situation difficilement gérable dans le temps. Néanmoins, aucun n’avait d’autre choix que de faire en sorte que tout se passe bien. Cela dit, il est bien connu que souvent rien ne se passe tel qu’on le voudrait. Les aléas des jours viennent trop fréquemment assombrir les meilleures intentions.

Entre amour et jalousie, trahison et pouvoir, ce roman nous entraine entre deux mondes. Il saura capter tant l’attention que le plaisir de tous les lecteurs adeptes de ce genre d’ouvrage.

Nous apprécierons, en fin d’ouvrage, un « glossaire des personnages ».

 

Informations sur le livre :

Auteur : Lily BLACKCHERRY
Editions : Angel Publications
Collection : Mogaï
ISBN : 9781471755453
Prix : 15 €
 


Format Kindle => D'ombres et de lumières

Cybersexe

Cybersexe de Daniel GAUTHIER, Editions Amalthée

« Pour Fatima, Théodore nous donne les dernières nouvelles : il baragouine, fait des gestes, des grimaces. Mais il se fait comprendre. Elle mène la grande vie dans son hôtel pour Wahazas : décapotable, suite avec vue mer, champagne au bord de la piscine. Tout le monde sait qu’elle a arnaqué un français de 250 000 € : elle dément avec le sourire. Elle se balade dans les collines et achète des terres agricoles pour une bouchée de pain… […] Bref, elle fait fructifier mon argent. » Extrait du livre

Cybersexe

Alors que Jean-Michel fait des rencontres par le biais de sites internet, l’une d’entre elles va tourner au cauchemar, puis au drame lorsqu’il croisera la route d’une dénommée Cynthia.

Une jeune fille soi-disant mannequin et étudiante africaine : « Elle lui a donné rendez-vous à Garges-lès-Gonesse. Où ils l’ont saigné à l’arme blanche. Elle s’est enfuie au bled ».

Son ami, Maxime, accompagné d’Arthur, un copain, va tout mettre en œuvre pour tenter de retrouver cette Cynthia. Il se fera appeler Geoffroy et Arthur troquera son prénom pour Luc.

La prudence est de mise. On ne rigole pas avec ces gens-là, car on est loin d’un jeu de cache-cache. Arthur n’est, quant à lui, pas un enfant de cœur : « Il a quelques années de prison à son actif et ce qu’on appelle de l’expérience ».

Malgré quelques heures de retard, l’avion atterrit à Nosy be à Madagascar. Tout en ayant voyagé dans le même avion, « Luc » et « Geoffroy » font comme s’ils ne se connaissaient pas. Ils feront donc « connaissance » bien plus tard afin de n’éveiller aucun soupçon quant à leur présence sur ce sol étranger. Ils sont là pour retrouver celle par qui est survenue la mort atroce de Jean-Michel. Ils ne laisseront rien passer.


Drague, sexe et… prison

Après une multitude de péripéties, entre drague, beuveries, recherches d’informations, Geoffroy retrouve Cynthia sous le nom de Fatima. Il finit par faire cavalier seul, tandis que ses amis sont dans l’obligation de quitter les lieux, plus précisément le pays, pour leur sécurité.

Geoffroy se retrouve confronté à des problèmes qu’ils n’avaient pas envisagé et encore moins imaginé aux détours des filles, des bars et des beuveries qui le mèneront tout droit en prison : « Le sport national, chez les malgaches, c’est de plumer, de raser le wahaza. Les femmes, en particulier, sont redoutables ».

Geoffroy n’échappe pas à la règle, séduit par Fatima, il met un peu de côté la raison de sa présence, mais se retrouve dans de sales draps.

Ses amis viennent à sa rescousse, mais… à savoir si cela sera suffisant pour le sortir du gouffre, rien n’est moins sûr !

Daniel GAUTHIER, comme toujours si tant est qu’il faille le préciser, nous offre une fois encore un excellent ouvrage dont le suspense est sans conteste bien ficelé.

Un très bon roman qui saura emporter les adeptes de ce type de lecture de Paris à Madagascar en passant par des évènements tragiques.



Informations sur le livre :
 
Titre : Cybersexe
Auteur : Daniel GAUTHIER
Editions : Amalthée
ISBN : 9782310013314
Prix : 22,40