#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

jeudi 24 mai 2018

Celle qui s’enfuyait - Philippe Lafitte

Celle qui s’enfuyait, Philippe Lafitte

Par manque de temps, j'ai quelque peu laissé de côté la publication de mes chroniques. Je reviens avec le nouveau roman « Celle qui s'enfuyait » de Philippe Lafitte.

Fuir sans jamais se retourner, mais fuir sans jamais oublier, parce que le danger peut-être tapi, là, dans l’ombre pour surgir à tout instant. Parce que se cacher semble dérisoire lorsqu’on se sait menacé. Et parce que c’est parfois le seul moyen d’échapper au monde pour trouver un semblant de calme et de tranquillité.

En quittant les États-Unis pour s’installer dans une province isolée de France, elle savait qu’elle ne serait jamais à l’abri. On n'est à l’abri nulle part lorsqu’on craint pour sa vie. Et Phyllis le sait mieux que quiconque. Les décennies qui séparent sa jeunesse de l’instant présent n'ont fait que confirmer cet état de fait. La méfiance et la prudence sont devenues ses meilleures alliées en prenant possession de l’espace et du temps. Elles ont accaparé le quotidien, toujours en avant à la manière d’un bouclier.
Phyllis plonge dans l’écriture pour échapper au passé et se sauver de la peur, mais très vite elle atteint le succès. Comment rester cachée et se préserver dans ces conditions ? Le succès et l’isolement feront-ils bon ménage ? Lui permettront-ils de conserver l’apaisement face à ses angoisses ?
https://www.amazon.fr/Celle-qui-senfuyait-Litt%C3%A9rature-Fran%C3%A7aise-ebook/dp/B079ZZG2TH/ref=as_sl_pc_qf_sp_asin_til?tag=mabachen-21&linkCode=w00&linkId=614045c6348ed45becaa8e8527a74d14&creativeASIN=B079ZZG2TH
Le passé nous rattrape toujours, même si l’on prend toutes les précautions pour le maintenir à distance. Le passé de cette femme avec toute la violence qu’il contient porte les traces d’une culpabilité qui la ronge. Une culpabilité qu’elle tente d’éloigner dans cette vie qu’elle s’est construite avec des règles strictes. Phyllis retrouve un semblant de paix dans l’écriture de ses polars, certes, mais qu’en est-il de la vraie vie ?

Ce roman de Philippe Lafitte m’a transportée. J’ai eu l’impression d’être partout avec Phyllis, à son bureau lorsqu’elle écrit, sur le bord des routes et des chemins quand elle part courir au petit matin, dans ses pas lorsqu’elle porte son chien abattu par une balle venue de nulle part...
Dans ce roman, l’auteur fait des retours sur le passé permettant de comprendre les raisons qui ont poussé le personnage à s’imposer cet exil et la solitude indispensable à sa survie.
Comme à son habitude, l'auteur nous gratifie de sa plume fluide et tellement agréable. Philippe Lafitte choisit ses mots pour être en adéquation avec chaque situation où rien n'est laissé au hasard !
Après « Vies d'Andy », « Étranger au paradis » ou encore « Belleville Shanghai express », « Celle qui s’enfuyait » est assurément un roman à ne pas manquer !
 MB
Informations sur le livre : 
Editions : Grasset
ISBN : 9782246815563

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.