#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

lundi 16 février 2015

Et puis, Paulette...

 « Non, mais vraiment, c’est trop marrant ! Il fait genre celui qui n’attend plus rien, le vieux sage rangé des voitures. Mais putain, il n’a que soixante-dix ans ! Il n’a pas les yeux en face des trous, ce gars-là ! Muriel pense que s’il était moins con, il les ouvrirait en grand, et il verrait qu’elle n’est pas encore finie, sa vie. Il verrait... » Extrait du livre
La solitude...

À l’heure où les enfants quittent le foyer familial, quel que soit leur âge, nombreux nous sommes à avoir du mal à négocier le virage qui mène au silence et à la solitude, passant d’un « tout » vivant, voire turbulent à un « rien » dans un quotidien subitement (trop) calme !
La solitude s’installe sans avoir besoin d’invitation. D’abord doucement, on l’apprécie, car sur le moment ce changement fait beaucoup de bien. Puis, les jours passants, nous nous apercevons que, finalement, cette solitude est trop pesante. Elle envahit tout l’espace, imprègne chaque instant jusqu’à devenir parfois insupportable.
C’est exactement ce que va ressentir Ferdinand, veuf, lorsque son fils quitte le domicile avec femme et enfants : « Il est monté à l’étage. À la vue des jouets qui traînaient par terre et du lit défait […] il a eu un petit pincement au cœur… » se retrouvant « le cerveau en ébullition et les émotions emmêlées… »
Alors, au fil des jours, et des aléas de la vie, il va judicieusement (re)peupler sa maison, sans omettre de s’interroger « juste avant de se laisser glisser dans le sommeil, par habitude, il s’est demandé ce que feue son Henriette aurait pensé de cette histoire. »
Tout commence par Marceline, sa voisine, dont le toit de la maison s’écroule. Puis, ce sera au tour de Guy qui se retrouve veuf à son tour. Ferdinand ne supporte pas de voir son ami d’enfance s’effondrer et se laisser aller. Il connaît cela, Ferdinand. Difficile de reprendre pied lorsqu’on perd la personne avec qui l'on a partagé tant d’années.
Ils sont désormais trois comparses sous le toit de Ferdinand à braver le quotidien en le remplissant de petites choses qui font tant de bien à chacun sans faire le moindre mal à personne. De petits moments qui apaisent leurs cœurs ravagés, chacun par ses propres douleurs.

Tant qu'il y a de la place...

Mais voilà, la maison est grande, il y a encore beaucoup de place ! Elle peut bien abriter quelques âmes supplémentaires. Alors, lorsque les sœurs Lumière, Hortense et Simone, se retrouvent dans une situation complexe, et en tout cas compliquée pour elles au vu de leur grand âge, Ferdinand n’hésite pas une seconde ! La solution… il l’a, spontanément !
Et de cinq ! Puis, comme la vie s’évertue à nous tarauder, d’autres âmes viendront combler le reste de la maison. Comme Kim et la jeune Muriel, des étudiants, et puis, Paulette…
La cohabitation de tout ce petit monde se fait presque naturellement. Une certaine tendresse s’installe avec eux et uni tous ces personnages dans un quotidien au demeurant agréable et bien réglé, bien que quelques tensions empoisonnent Ferdinand dans ses relations avec son fils, Roland.
Il leur faudra du temps à ces deux-là pour parvenir à se comprendre et surmonter les imperfections de l’un comme de l’autre. Ferdinand finira par réaliser « qu’il n’y avait pas à tortiller. C’était tout simplement triste d’avoir perdu autant de temps. Pour lui, Ferdinand, de se rendre compte seulement maintenant que son fiston n’était pas juste un p’tit con. Et pour Roland, que son père n’était pas qu’un vieux naze. »
Et puis, Paulette… c’est une bien belle histoire pleine de fraîcheur, de tendresse, d’amour de l’autre. Et comme l’indique Claire Ageneau (sur la quatrième de couverture), c’est « Un récit hors du temps, tout à fait rafraîchissant. »
Pour ma part, la fin m’a quelque peu laissée sur ma faim. Néanmoins, j’ai tout de même passé un très beau moment, presque trop court, avec tout ce petit monde très attachant !
Informations sur le livre :
Titre : Et puis Paulette
Auteur : Barbara Constantine
Editeur :
Calmann-Lévy
ISBN : 9782702142783
Prix : 15,50€
Le livre de poche
ISBN : 9782253168638
Prix : 6,60€

1 commentaire:

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.