#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

mardi 30 décembre 2014

Bilan lectures 2014

Par manque de temps, mes lectures ont été plus rares au cours de cette année 2014 par rapport aux années précédentes. De ce fait, comme je n'ai publié que 12 chroniques sur les 32 ouvrages lus, j'ai classé ci-après les titres par ordre de préférence.

Sur la droite de cette page, vous trouverez toujours mes chroniques précédentes. Peut-être des idées de lecture à venir, en attendant la publication de mes prochaines chroniques.

Classement de mes lectures 2014 :

 
 1) Hôtel Victoire, Bernard PELCHAT

http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/03/hotel-victoire.html
Éditions : A à Z Création
ISBN : 9782981167644
Prix : 15 CAN$ (dollar canadien) en pdf.
          25 CAN$ (dollar canadien) en version papier.
Via le site de l'auteur. Paiement Paypal.
 
 
 
2) Ce que j'aimerais te dire, Nikos ALIAGAS
http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/11/ce-que-jaimerais-te-dire.html
Editions : Nil
ISBN : 9782841116874
Prix : 17,50€
 

 
 
 
3) Accolade mortelle, Francis BAUX
http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/07/accolade-mortelle.html
Editions : Liber Mirabilis – Jean-Marc SAVARY Editeur
ISBN : 9791090567337
Prix : 13€
 


 


4) Les coucous, Eva LUNABA
http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/04/les-coucous.html
Editions : Volpilière
ISBN : 9782917898321
Prix : 7,00€

 


 
 
5) Le clodo, Jean-Pierre BRINET
http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/11/le-clodo.html
Editions : TheBookEditions
ISBN : 9782953898972
Prix : 12€
 

 
6) 13 à table, collectif d'auteurs
http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/11/13-table.html

Auteur : Françoise BOURDIN, Maxime CHATTAM, Alexandra LAPIERRE, Agnès LEDIG Gilles LEGARDINIER, Pierre LEMAITRE, Marc LEVY, Guillaume MUSSO, Jean-Marie PERIER Tatiana DE ROSNAY, Eric-Emmanuel SCHMITT, Franck THILLIEZ, Bernard WEBER
Editions : Pocket
ISBN : 9782266254052
Prix : 5€

 

 7) Délire très mince, Jean-Louis RIGUET
http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/11/delire-tres-mince.html

Editions : Editions du Masque d’Or
ISBN : 9782365250375
Prix : 24€
 

 



8) L'élément 119, Cara VITTO
http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/05/lelement-119.html
Format : Kindle  
Prix : 2,68€
 

 

9) Petits arrangements avec nos cœurs, Camille de PERETTI

Editions : Stock
ISBN : 9782234070998
Prix : 18,50€
Format : Kindle 
Prix : 12,99€
 

 
 10) De temps en temps, Collectif d'auteurs
http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/05/de-temps-en-temps.html
Editions : Mots Migrateurs Editeur
ISBN : 9782953087901
Prix : 10€
 

 
 
11) Au nom de mon frère, Tifany CAPLIEZ
http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/11/au-nom-de-mon-frere.html
Editions : TheBookEditions
ISBN : 9782746661509
Prix format papier : 15€
Prix format PDF : 8€
 

 
 
 12) Le 36ème dessous, Daninos
http://mariebarrillon.blogspot.fr/2014/01/le-36eme-dessous.html
Editions : Le livre de poche
Prix : Suivant les vendeurs d’occasions
 
 

 
Très bonnes lectures à tous.
Marie BARRILLON

lundi 15 décembre 2014

On ne peut pas être heureux tout le temps

On ne peut pas être heureux tout le temps, Françoise GIROUD, Livre de poche

« C’est absurde de croire que l’on est heureux parce qu’on est jeune. L’élan vital, c’est superbe. Ça ne suffit pas à vous dire ce que l’on fait sur terre. L’idée d’écrire ce livre m’est venue un jour où je pestais contre de petites infirmités de vieillesse et où j’ai laissé tomber un carton plein de photos. J’en ai accumulé en tous genres… […] Une Polaroïd m’a accroché l’œil. Elle fixait un moment que j’avais complètement oublié et qui résonnait avec le présent. J’ai pensé que j’allais m’en emparer et, à partir de là, voyager dans le passé en zigzags, au gré des photos qui me tomberaient sous la main. C’est une façon peu orthodoxe de construire un livre, mais elle est plus proche de la mémoire que ne le sont… les mémoires ! » Extrait du livre
Un récit autobiographique
Cet ouvrage est un récit autobiographique qui, comme le montre l’extrait ci-dessus, prend sa source à partir de vieilles photographies sur le point d’être jetées. L’auteur se remémore les rencontres qui ont jalonné son existence, en grande partie des personnalités, mais pas seulement...
De toutes ses rencontres qu’elles narrent, l’auteur passe rapidement de l’une à l’autre, ne s’attardant que très peu sur elles finalement. De l’après-guerre à l’environnement politique en passant par les journalistes ou encore ses amis, ses amants et l’homme de sa vie, elle décrit ce qui s’extrait de sa mémoire photo après photo sans aucune chronologie. D’ailleurs, ce n’est pas le but de l’ouvrage.
Ce carton de vieilles photographies fait émerger des sentiments que l’auteur n’aime pas particulièrement à côté d’autres qu’elle chérit. Elle n’a pas peur de mourir, ce n’est pas cela qui la dérange, mais plutôt le fait de vieillir qui lui est « pur scandale […] C’est la vieillesse que je déteste, la mienne et celle des autres, la dégradation physique, le sentiment d’être devenue superflue, le regard que certains vous jettent comme à des objets mis de côté à l’intention d’un brocanteur - ça ne
vaut plus grand-chose, mais on ne peut tout de même pas les jeter. »
Dans ce récit, on sent le temps, non pas qui passe, mais celui qui est passé, révolu et qui ne refait surface que parce qu’il est titillé, que ce soit à partir d’une photo ou de toute autre chose comme un souvenir qui en appelle un autre. 
Est-ce que l’auteur revit chaque moment en oubliant momentanément le présent, la vieillesse, le temps perdu ? Peut-être, néanmoins elle partage « bons et mauvais jours mêlés ». Le titre est explicite et d’une terrible véracité. Parce qu’il nous faut trouver le bonheur, le chercher, le provoquer et lorsqu’il est là, ne surtout pas négliger de l’apprécier à sa juste valeur : « On ne peut pas être heureux tout le temps. On peut seulement décrocher sa part de soleil et ne pas oublier de la savourer ».
Les chances ne sont certes pas très bien réparties, toutefois il est à chacun possible de contrer les inégalités, les combattre. Françoise GIROUD l’exprime en ces mots : « C’est dur de vivre, mais c’est toujours moins dur quand on a l’impression de se gouverner plutôt que d’être l’objet des autres », et c’est tellement vrai !
Marie BARRILLON

Informations sur le livre :
Editions : Fayard (20,90€), puis Livre de poche (4,55€)
ISBN : 978225315390

vendredi 5 décembre 2014

J'irai cracher sur vos tombes

J’irai cracher sur vos tombes, Boris VIAN, Le livre de poche
Lee a vingt-six ans lorsqu’il décide de changer de vie et quitte sa ville natale. Il devient libraire à Buckton, une ville au sud des États-Unis. Lee est aisément sociable, ce qui l’amène à faire quelques connaissances des jeunes aux mœurs légères. Avec sa guitare, Il joue des airs de blues et fredonne des chansons.
Il rencontre Dexter, fils d’une famille pour le moins aisée. Il passe une soirée chez lui et fait la connaissance des sœurs Asquith, deux jeunes bourgeoises qu’il n’hésitera pas à faire boire pour les séduire de manière plus aisée. Mais, tout cela a un but bien précis !
Dans cet ouvrage se côtoient la débauche, la luxure et la dépravation dans une écriture aiguisée et mordante, frôlant souvent la brutalité dans les mots ou les actes narrés, mais qui au final sait se faire captivante, bien qu’elle jette parfois le trouble chez le lecteur.
Rapidement, on décèle un esprit de vengeance avec pour moteur une montée en puissant de la haine du jeune homme à une époque où la ségrégation raciale était monnaie courante : « Il était trop honnête, Tom, c'est ce qui le perdait. Il croyait qu'en faisant le bien, on récoltait le bien, or, quand ça arrive, ce n'est qu'un hasard. Il n'y a qu'une chose qui compte, c'est de se venger et se venger de la manière la plus complète qui soit ».
Ségrégation raciale, parce que Lee est un « nègre » blanc : « Avec ces cheveux blonds, cette peau rose et blanche, vraiment, je ne risquais rien. Je les aurai… ». Une particularité qui va lui permettre de s’intégrer dans la communauté blanche pour y appliquer sa vengeance sans jamais renier son sang : « je sentais le sang de la colère, mon bon sang noir, déferler dans mes veines et chanter à mes oreilles… ». De blanc, Lee n’en a que l’apparence.
« J’irai cracher sur vos tombes » est un roman démoniaque, brutal ! N’y cherchez pas de scènes angéliques ni d’amour éthéré, il n’y en a pas ! C’est un Boris Vian à l’opposé de l’auteur que l’on connait habituellement que l’on trouve ici et le lecteur qui ne le sait pas d’avance pourrait en être surpris, voire choqué. Dans sa préface, Boris Vian évoque « un réalisme un peu poussé » pour minimiser la réalité de l’ouvrage. Mais, peut-être était-ce ironique !
Finalement, ce livre n’est pas, à mon sens, à mettre entre toutes les mains, surtout pour qui n’aurait jamais lu d’autres œuvres de Boris Vian, car ce serait prendre le risque de porter un jugement erroné sur l’auteur. Je parle du style d’écriture brusque et dérangeant, cruel et dépravé,  hard sexe et haineux de ce livre.
 
Informations sur le livre :
Auteur : Boris VIAN
Editions : Le livre de poche
ISBN : 9782253141433
Prix : 5,60€