#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

lundi 10 septembre 2012

Courts circuits


Courts circuits d’Arielle ALBY, Autoédition


L’auteur entame ce recueil par un hommage touchant pour un homme qu’elle ne connaissait que virtuellement mais avec lequel elle avait beaucoup échangé sur leurs passions respectives d’où était née une tendre amitié.

Cet homme André BOUCHAUD n’aura pas eu le temps de voir la naissance de "Courts circuits" : "Je lui avais envoyé la couverture et il avait sauté de joie. Malheureusement, il est parti avant de voir la livre", dit Arielle.

Poésie…

"Les mots dans le métro ne sont plus" est un poème inspiré des stations de métro que chacun reconnaîtra.

Par ce premier poème sympathique, nous aurons assurément envie de continuer la lecture comme un voyage entamé au fil des mots.

A travers "Circuits des villes", nous continuons dans les rues de Paris avec "La goualante" qui, rien que par son titre à notre chère Edith Piaf, que l’auteur n’omet pas de citer :

"Quand elle poussait une goualante,
La misère appelait aux gueulantes,
Dans Belleville et Pigalle, itou.
[…]
La goualante jadis
Enchantait nos rues
Où la grande Edith
S’y dévoilait à cru…"

Poésie encore…

Nous traversons les pages en passant par "Jeanne" ou "Limousine" pour nous échouer sur "Limoges" avant de remonter ailleurs, dans la chaleur et la beauté du sud :

"Les arbres se donnent la main
Font une ronde près du jardin,
Cerclant le doux son des cigales
S’échappant dans l’air, comme un récital…"

Quelques pages encore nous emmènent "Aux portes du Verdon" et les mots plaisamment nous offrent "Quiétude" :

"Un encas dans la pénombre
Quelques marches en sommeil
Près du lit, derrière les volets sombres
Flotte comme une attirance pour la sieste…"

Poésie toujours…

Puis, nous voilà transportés dans "Circuits des champs" pour un plaisir certain devant cette plume douce, de "La pierre" à la "Balade éphémère", nous envahissant au passage de "Soleil" :

"S’infiltrant sous mon chapeau
Dégourdissant mon cerveau
Chatouillant mes émotions..."

Je n’irai pas jusqu’à conter chaque page ou chaque peinture d’illustration afin de laisser aux lecteurs, que vous êtes, le plaisir de découvrir ce recueil qui ne peut que plaire à votre regard ne demandant qu’à être étonné, cependant, je vous laisserai ce dernier extrait parce que je ne peux m’en empêcher et pour titiller un peu plus votre curiosité de lecteurs passionnés :

"Entre bâillements
Et chuchotements,
Se dessine lentement
L’âme des amants.
 
Il la déposa délicatement
Sur un lit de sentiments,
Emu, timide et chantonnant,
De tout son être la respectant…"



Informations sur le livre :
Auteur : Arielle ALBY
Editions : Autoéditions
ISBN : 9782952899031
Prix : 18€

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.