#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

vendredi 3 août 2012

Recueil de pensées intitulé "Quand j'y pense !"

"Quand j'y pense !"Recueil de pensées personnelles intitulé


Quatrième de couverture :

Les pensées sont des inspirations soudaines et spontanées comme des éclairs fugaces traversant l'esprit.
Elles jaillissent à tous moments comme des évidences indéniables à cet esprit qu'elles investissent.
Elles ne s'annoncent pas mais s'imposent sans qu'aucune réflexion ne soit nécessaire.

Quelques extraits :

- A ma mère. Envie de ta tendresse pour m’épanouir dans un sourire enfantin. Celui qui fait penser à l’éternité du bonheur dans l’innocence sacrée qu’est l’enfance.
- A mon père. Envie de rêver en douceur aux creux de ses bras, partager sa chaleur tendrement. Sa chaleur, celle du temps d’avant. Et que mes baisers silencieux atteignent son cœur pour toucher sa sensibilité.
- Aimer est une évidence, pas toujours une réalité.
- Au jeu de l’amour, il faut être fort pour aimer.
- Avant de juger les erreurs des autres, passons les nôtres en revue c’est bien plus constructif.
- C’est déjà un pas pour l’humanité que de sourire, même blessé, à ceux encore plus abîmés par leur misère à porter.
- C’est tellement facile de profiter de la faiblesse d’une femme, surtout lorsqu’elle est dans le besoin ou l’anéantissement.
- Ce n’est pas parce que le monde dérive que l’on doit se détourner de notre bonne éducation.
- Celui qui ne ressent rien, n’a rien à offrir.
- Certains ne savent pas se taire comme si le silence construisait leur peur.
- Certains respectent tout, y compris la vie et ses laideurs, tandis que d’autres ne respectent rien, pas même l’amour et ses beautés.
- Ceux qui ne condamnent pas le mal sont les complices de ses conséquences.
- Chacun fait comme il peut, plus que comme il veut.
- Chaque pensée pour l’être aimé est un mot d’amour qui cherche son cœur.
- Il faut regarder ce que l’on a mis dans le cartable de nos vies avant de reporter sur les autres la responsabilité de notre mal-être.


Acheter

Le livre

1 commentaire:

  1. Bonjour !

    En découvrant la planète de vos tranches de vie, j'observe que son orbite semble en croiser et recroiser une autre, nommée "Chaque jour est une Vie"; que cette proximité universelle paraît obéir à une logique spontanée et naturelle, une sorte de consanguinité originelle.
    Cette découverte pourrait-elle constituer les prémisses d'un fructueux échange ? C'est un sentiment que vous éprouverez (ou pas...) en vous aventurant sur "philippe-s-weiss.blogspot.com"
    Bien cordialement:
    Philippe

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.