#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

mardi 30 septembre 2008

Le dernier cri du chat

« Une barque éclairée par une lampe tempête sortait du port, poussée à la gaffe par un personnage immense qu’une cape noire rendait aussi aérien qu’un ange des ténèbres. Sur le pont transformé en catafalque, un corps reposait. Annie, le souffle court, s’adossa au pignon de la maison et observa en proie à une terreur grandissante. Lorsque le visage du batelier, semblable à celui de la mort, tourna vers elle son regard caverneux c’est son mari qu’elle sembla voir. »
Extrait du livre

LE VISAGE DE CHARLES EMISSE N'ETAIT CELUI D'UN HOMME QUE POUR LA PARTIE DROITE.


Issu d’une famille de modestes ostréiculteurs, Charles Emisse hérite de sa tante d’une fortune colossale dont il n’a que faire.

Né dans des conditions embarrassantes et difficiles, et détenteur d’un passé chaotique, douloureux, il passe pour un être violent au comportement étrange. Il est considéré comme un être nanti de débilité mentale pour les habitants du village depuis toujours.

Charles Emisse nous emmène dans les bas-fonds de l’étrange dans un suspense bien ficelé.
L’esprit torturé par son amour pour Morgane, l’emporte dans une descente aux enfers ahurissante. Engoncé dans la déraison en tenant la main à la folie, il nous conduit dans des méandres insoupçonnables.

Des personnages captivants se débattent sur fond de régates dans les décors incroyablement magnifiques du bassin d'Arcachon. Planté entre mer et collines, on n’imagine pas le bassin baigné dans la folie. Charles avait disparu de la région durant plusieurs années. Il réapparaît soudain sans avoir oublié le passé, « le sort n’aime pas les trous de mémoire ».
Alex, jeune pompier et amant de Morgan, est hanté par le retour de Charles dont il a déjà subi les coups et la folie.

Le mystère qui uni les personnages se découvre peu à peu, allié à la folie qui s'en dégage. L’auteur nous emmène vers une fin qui peut surprendre, mais tout en étant étonnamment inattendue. Loin de ce qu’on imagine au fil des pages, elle demeure cependant excellente.

L’histoire est rondement menée. L’intrigue se poursuit tout au long de livre. Le suspense tient l’esprit en éveil sans aucune difficulté.

Laissez-vous emporter dans cette spirale et surprendre par le style de l’auteur.

«… Le gondolier gardait ses réflexions pour lui. La mémoire lui était revenue et c’était jubilatoire pour lui d’enlever à son vieux rival, une si jolie femme. Il ne dit pas un mot afin de plaire à son père dont l’âme hantait les cygnes sauvages… »

Charles, ses divagations, sa folie et son adoration pour Morgan. Morgan, sa beauté et son désir d’Alex. Alex, son bateau et sa passion pour Morgan.
Jusqu’où mène l’adoration ? Vers quels actes poussent la jalousie ?

Ici, jusqu’à la déraison et la folie !

Un livre pour tous mais plus particulièrement pour les lecteurs amoureux d’intrigues. De belles descriptions du bassin d’Arcachon et de ses alentours nous apportent un visuel agréable.

Un bon suspense suivi d’une chute inattendue qui donne au roman tout son intérêt.
Un style propre, de belles tournures. Un assemblage qui apporte d’agréables phrases tout au long du roman.

Marie BARRILLON

Informations sur le livre :

Titre : Le dernier cri du chat
Auteur : Christian Chaillet
Editions : Le Manuscrit
ISBN : 9782748144161
Prix : 14,90 euros